ACADEMIE DES CONFRERIES EN MIDI PYRENEES
   
     
       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


le site:

 

 

 

 

 

 



 

 

....

La Pierre de SALLES

RETOUR


Confrérie de la Pierre de SALLES 2018

Article de l

LA DEPECHE DU MIDI

https://www.ladepeche.fr/article/2018/05/27/2805529-intronisations-a-la-confrerie-de-la-pierre-de-salles.html

 

C'est par un temps maussade que s'est tenu le 9e chapitre de la confrérie de la Pierre de Sallesavec la participation d'une vingtaine de confréries amies venues de Midi-Pyrénées et du Languedoc. Elles ont défilé en tenue d'apparat dans les rues du village avant de participer à un office religieux en l'église Saint Sauveur. Puis sur le parvis de la mairie, le grand appareilleur Pascal Waringo a intronisé six nouveaux morteliers ou oeuvriers : Henri Plageoles de la Dive Bouteille de Gaillac, Marcel Jean de la confrérie de la Carotte de Blagnac, Jean-Louis Rivière musicien, Bernard Fourgassié, grand maître des Maseliers de Lacaune, Marie-Claire Pennanguer, secrétaire générale de l'académie des confréries de Midi-Pyrénées et ambassadrice de la confrérie du veau fermier Commingeois, Gérard Rauzy de la confrérie des échaudés de Carmaux, parrainés respectivement par Serge Gaud, Gérard Bousquet, Bernard Grolet, Francette Gaud, Régine Tremblau et Michel Barreau. Après l'apéritif offert par la municipalité, un copieux déjeuner confraternel servi à La Ferme Animalière a réuni plus de 80 convives. La confrérie invite les personnes intéressées par les traditions locales ou régionales, par la découverte de petits patrimoines à la contacter au 06 75 15 21 78 ou à l'adresse internet : alain.biscons@sfr.fr.

 

 

 

un peu d'histoire

A l'origine, le pont de Salles était composé de quatre arches en ogive et fut construit en forme de dos d'âne. La chaussée était alors constituée d'un agglomérat de cailloux et de terre. C'était une voie charretière de 3,05 m bordée de parapets en pierre trop bas pour assurer une protection efficace. De 1850 à 1950, le pont a connu de nombreuses transformations. Des quatre arches en ogive, seules les deux des rives ont été conservées. Les deux autres ont totalement disparu. Le parapet en pierre a été remplacé par un parapet en ferronnerie et la chaussée est portée à 4,50 m avec deux trottoirs de 0,75 m chacun.

En 1975, c'est le tablier du pont qui est renforcé pour permettre le passage des véhicules sans limitation de charge. La largeur de la chaussée est portée à 4,90 m, structurée par 16 poutrelles-caisson métalliques et les trottoirs ramenés à 0,40 m. Ces poutrelles sont cependant très glissantes en hiver. Attention si vous empruntez le pont, notamment en deux roues... En anecdote, l'histoire raconte que sous le pont, se trouvait autrefois un petit pavillon qui était destiné à rendre la justice.

d'apres revue de la mairie de salles

 
 

Membres

L'association est composée de:

Grand Appareilleur :
Grande Epistolière :
Tél.
e-mail :
Chapitre : le 1er mai